Acheter un Gîte

Tout Savoir ici !

Vous hésitez peut-être entre acheter ou créer un gîte . Quelques clefs pour trouver le logement idéal pour concrétiser votre projet et bien choisir le lieu de votre gîte.

Vous préférez acheter un gîte existant ? En comparant les différentes possibilités, optez pour la solution qui vous semble la plus appropriée.

Nombre de semaines de location par région

Le gîte est une location indépendante qui s’adapte bien aux week-ends et courts séjours. Les vacanciers ont même tendance à raccourcir leur séjour pour privilégier la qualité.

Chaque année et selon Les gîtes de France, la moyenne de location des gîtes tourne autour de quinze à seize semaine par an avec une réservation pour trois nuits. Mais ces chiffres fluctuent de plus en plus selon les régions, les activités à proximité et les atouts de votre hébergement (piscine, parc, rapport qualité/prix…).

La période estivale reste la plus demandée. Pour les régions, tout dépend des atouts touristiques. Certains départements se développent comme la Bretagne, la Corse ou pour la montagne la Haute-Savoie et le Calvados.

Comment trouver un gîte à acheter

Trouver le gîte idéal peut se concrétiser via les agences immobilières, mais aussi sur Internet. De nombreux sites de gîtes ou de chambres d’hôtes mettent en relation vendeurs et futurs repreneurs. Une solution souvent rapide avec une reprise de l’activité qui peut s’enchaîner très vite. Prévoyez de toujours demander la rentabilité du lieu. Ne négligez pas aussi le bouche-à-oreille. Un gîte se libère peut-être dans votre secteur recherché ou une maison à vendre peut faire un gîte parfait pour votre future activité. Toutes les occasions sont bonnes à prendre !

Les maisons à rénover

Les vacanciers apprécient les maisons de caractère. Ces biens anciens sont souvent à vendre avec de multiples travaux à prévoir. Si vous voulez un lieu avec le charme de l’ancien, il faut souvent passer la rénovation. Autant anticiper et prévoir financièrement cette période de travaux. Pensez à bien intégrer cette période dans votre calendrier prévisionnel, ce qui décalera forcément l’ouverture et la rentabilité du gîte.

Les terrains non constructibles

Vous possédez peut-être sur votre propriété ou vous avez hérité d’un terrain non constructible. Si à la vente, ce type de surface est estimé à un prix vingt fois moins cher que les autres terrains. Un terrain non constructible est pourtant susceptible d’évoluer en terrain constructible après une révision de la commune du Plan Local d’Urbanisme. En l’état, il est possible d’engager des démarches auprès de la mairie pour une autorisation de construction sur ce terrain non constructible. Chaque situation est étudiée individuellement. Pour votre gîte, ce type de terrain est l’occasion de miser sur l’originalité. Une autorisation de la mairie pour la pose d’une caravane ou d’un mobile home peut être accordée. Il faudra une nouvelle autorisation pour tout viabiliser, à savoir raccorder le logement aux réseaux électriques, d’eau, de gaz, d’assainissement… Et sinon, avez-vous pensé aux cabanes dans les arbres ? Avec un terrain non constructible et boisé, cela est une belle solution plutôt tendance…

Transformer son habitat en gîte

Votre maison a du caractère et elle est suffisamment pratique et dans un endroit touristique pour être transformée en gîte ? Lancer alors votre nouvelle activité sur votre ancien lieu de vie. Si quelques aménagements seront à prévoir comme dans l’idéal une salle de bains par chambre, vous n’aurez pas de gros travaux à prévoir. Cela rassurera même les futures personnes de savoir que cet endroit a été votre lieu de vie pendant plusieurs années. Reste ensuite à laisser équiper votre salle à manger et votre cuisine pour que les futurs occupants puissent passer un séjour confortable.

Transformer une maison d’hôte en gîte

Alors que la chambre d’hôtes doit se situer dans le logement du propriétaire, le gîte est un concept où le client est plus indépendant. De ce fait, une entrée indépendante est un avantage certain. Les clients doivent être libres de pouvoir entrer et sortir à leur guise et se sentir facilement indépendant. L’avantage avec cette transformation de maison d’hôtes en gîte c’est que la capacité d’accueil n’est pas limitée. Quant à la maison d’hôtes, le nombre de chambres est plafonné à cinq.